Quels sont les signes et les symptômes
d’une maladie parodontale?

Plus de 75 % de la population adulte canadienne est atteinte d’une forme de maladie parodontale.

Toutefois, la grande majorité de ces gens ne le réalisent pas. Les maladies parodontales sont généralement indolores avant d’atteindre un stade avancé.

Si ces maladies ne sont pas traitées, les symptômes suivant peuvent apparaître :

  • Mauvaise haleine persistante
  • Saignement des gencives
  • Rougeur, enflure, inflammation et sensibilité des gencives
  • Décollement de la gencive
  • Dents mobiles
  • Déchaussement des dents
  • Mauvais goût

Il est possible d’être atteint d’une maladie parodontale et de ne ressentir aucun de ces symptômes. Néanmoins, si ce problème n’est pas traité, celui-ci va entraîner des problèmes esthétiques, le déplacements des dents, de la douleur à la mastication et finalement, la perte des dents.

Facteurs contribuant
à l’évolution de la parodontite.

La plaque bactériennes et la première cause des maladies parodontales, toutefois, d’autres facteurs peuvent contribuer à l’évolution de la parodontite :
  • le tabagisme
  • le grincement des dents
  • la grossesse
  • la puberté
  • le stress
  • le diabète
  • certains médicaments
  • une carence nutritionnelle
  • autres problèmes de santé

Une dent saine est fermement ancrée dans l’os de la mâchoire par la gencive, le ligament et l’os qui l’entourent. La maladie parodontale est une infection bactérienne causant une inflammation des tissus de support entourant la dent.

PHASE 1 – LA GINGIVITE

La gingivite est la phase initiale de la maladie et se définit comme une inflammation de la gencive causée par l’accumulation de bactéries. Cette maladie est totalement réversible par le retrait des bactéries à l’aide de technique d’hygiène buccale conventionnelles. Si la gingivite n’est pas traitée, l’inflammation peu progresser et détruire de façon irréversible la gencive, l’os et le ligament entourant la dent, c’est ce qu’on appelle la parodondite.

PHASE 2 – LA PARODONTITE

La parodontite est responsable de 70 % des dents perdues chez l’adulte. La cause principale de cette maladie est l’accumulation d’une plaque bactérienne, un film de bactéries collant et incolore qui se forme constamment autour des dents. Si cette plaque bactérienne est enlevée de façon adéquate à l’aide de technique d’hygiène buccale appropriées telles que le brossage et la soie dentaire, cette maladie sera prévenue.

Si la plaque bactérienne n’est pas enlevée quotidiennement, elle se calcifiera et deviendra du tarte. Le tarte est très dur et adhère fermement à la racine des dents et ne peut être enlevé qu’à l’aide d’un nettoyage professionnel. Si le tarte se forme sous la gencive le long de la racine, il devient impossible d’enlever la plaque bactérienne, ce qui augmente les chances de progression de la parodontite.

Les bactéries de la plaque dentaire libèrent des toxines causant l’inflammation des tissus entourant la dent. Les toxines bactériennes et l’inflammation sont responsable de la destruction des tissus incluant l’os de la mâchoire. Cette destruction des tissus entraine un décollement de la gencive de la surface de la dent, ce qui forme un espace appelé poche. Les techniques d’hygiène pratiquées à domicile étant inefficace pour nettoyer les poches, la plaque bactérienne et le tarte se forment le long de la racine à l’intérieur de ces poches. Avec la progression de la maladie, les poches s’approfondissent à cause de la destruction des tissus entourant la dent.

Conséquences sur la santé

Ces dernières années, la communauté scientifique s’est grandement penchée sur les liens entre la parodontite et les maladies systémiques. Dans cette approche plus globale, où la bouche fait partie intégrale du corps humain, les maladies parodontales se sont retrouvées à jouer un rôle dans les conditions suivantes :
  • Les maladies cardiovasculaires et l’hypertension
  • Les naissances prématurées
  • Les accidents cérébro-vasculaires
  • Le diabète

EN SANTÉ

PERTE OSSEUSE

Traitements

Selon le diagnostic et le stade de développement de la parodontite, les traitements peuvent varier. Si la maladie est diagnostiquée dès le début, des procédures simple nous permettront d’enlever la plaque bactérienne et le tartre sous la gencive.

Par contre, si la parodontite est avancée, d’autres traitements seront nécessaires pour contrôler la maladie. Les traitements proposés auront toujours pour but de rétablir une bonne santé buccale et de vous aider à la maintenir.

ÉTAPE 1 – CONTRÔLE DE LA CAUSE ET DES FACTEURS DE RISQUES DE LA PARODONTITE

Se familiariser avec de bonnes techniques d’hygiène dentaire. Si vous avez été diagnostiqué comme étant atteint d’une parodontite , cela signifie que vous êtes à risque et que vous devez être plus « assidu » « consciencieux » que la majorité des gens. Votre parodontiste et hygiéniste réviseront avec vous les facteurs de risques ,les outils et techniques d’hygiènes à utiliser à la maison pour améliorer la diminution de la plaque bactérienne.

ÉTAPE 2 – DÉTARTRAGE ET SURFAÇAGE RADICULAIRE

Le détartrage et le surfaçage radiculaire consiste en un nettoyage professionnel des racines de vos dents pour y enlever l’accumulation de tartre et de plaque bactérienne dans les poches parodontales. Ce traitement demande généralement quelques rendez-vous puisqu’il ne s’agit pas d’un traitement ordinaire. Pour votre confort, ce traitement est fait sous anesthésie locale. À la suite de cet intervention, quoique l’inconfort est généralement minimal, vous pouvez ressentir de la sensibilité dentaire au froid qui peut durer quelques semaines.

Le détartrage et surfaçage radiculaire, combinés au bon contrôle des facteurs de risques, permettent habituellement de contrôler l’infection et de réduire la profondeur des poches parodontales.

ÉTAPE 3 – LA RÉÉVALUATION PARODONTALE

Six à douze semaines suivant votre détartrage et surfaçage radiculaire, une réévaluation parodontale sera a prévoir à votre horaire afin d’évaluer la réponses aux traitements et déterminer si d’autres traitements seront nécessaires pour contrôler la parodontite.

ÉTAPE 4 – CHIRURGIE PARODONTALE

Si d’autres traitements sont nécessaires, votre parodontiste mettra sur pied un plan de traitement pour rétablir une bonne santé buccale. Ceci nécessite habituellement des chirurgies mineures qui permettront d’enlever le tarte et la plaque bactérienne qui n’ont pu être retirés complètement dans les poches profondes.Ces chirurgies permettront également de réduire la profondeur des poches, ce qui vous permettra d’être plus efficace lors de l’application des techniques d’hygiène à la maison.

Une chirurgie réduisant la profondeur des poches vous sera recommandée seulement si des poches parodontales profondes persistent. Celles-ci vous empêcheront d’enlever adéquatement la plaque dentaire, ce qui pourrait entrainer une progression de la maladie parodontale.

Lors de cette chirurgie, votre parodontiste décollera la gencive autour des dents pour visualiser et enlever le tartre résiduel. Parfois, le contour de l’os sera modifié pour permettre une meilleur adaptation de la gencive autour des dents et réduire la profondeur des poches.

Dans certains cas, il nous sera possible, lors de cette intervention, d’utiliser des technologies de pointe nous permettant de rebâtir les tissus détruits par la parodontite.

LANAP

LASER (TECHNIQUE–LANAP)

Le Laser nous permet de traiter de façon efficace et prévisible la parodontite. La technique utilisée se nomme LANAP. Le traitement au laser consiste à désinfecter la poche parodontale et stimuler un réattachement de la gencive sur la dent ainsi que de stimuler une régénération des tissus entourant la dent. Cette technique peu invasive permet un traitement rapide (deux rendez-vous) et prévisible pour contrôler la parodontite. Contrairement à l’approche chirurgicale conventionnelle, ce traitement diminue le risque de la récession gingivale et minimise l’inconfort post-chirurgical l’hypersensibilité dentaire.

Le traitement au laser est une alternative aux traitements chirurgicaux conventionnels et donne des résultats cliniques semblables.

ÉTAPE 5 – MAINTIEN PARODONTAL

Cette étape est la plus importante afin de prévenir la récurrence de la parodontite.

Une fois les traitements terminés et la maladie parodontale contrôlée, un programme de prévention, spécifique au besoin du patient, sera créé. Cette phase de traitement consiste à faire des nettoyages professionnels à intervalles réguliers. Lors de ces visites, votre parodontiste évaluera votre santé parodontale pour s’assurer que l’infection est maitrisé et que le tartre nouvellement formé soit retiré. Considérant votre prédisposition à la parodontale et la possibilité de récurrence de la maladie, ces visites de maintien parodontal sont généralement recommandées aux trois mois.

Prévention

Certains facteurs vont favoriser l’apparition de récessions. Par exemple, certaines personnes ont au départ une gencive kératinisée mince et fragile alors que pour d’autres, cette gencive est épaisse et abondante. Les autres facteurs favorisant les récessions sont les dents mal positionnées, les mouvements dentaires orthodontiques, les attaches musculaires et les restaurations dentaires.

Une bonne hygiène dentaire est le meilleur moyen de se protéger contre la récession gingivale. Se brosser les dents et les gencives comme vous l’enseigne votre dentiste et se passer régulièrement la soie dentaire permettra de prévenir plus de 50% des cas.